Interview Frédéric Zitter - CrossFit®* Ostal

La Box du mois s’est absentée un petit peu mais elle est de retour cette fois-ci avec le témoignage de Frédéric Zitter. Fred est le fondateur et l’un des coachs de la Box de CrossFit©* Ostal (CrossFit La Guardiole) qui se trouve à Fabrègues.
 
Ostal est née en mars 2016. Chaque année en cette date d’anniversaire, les 150 adhérents ont le droit à un petit WOD spécial anniversaire.
 
Dans ta description personnelle sur le site de ta Box tu dis : « le plus dur c’est de ne pas écouter cette petite voix dans ta tête qui te dit que tu es fatigué » comment fais-tu et que conseilles-tu pour réussir à ne pas écouter cette petite voix ?
 
J’ai cette philosophie depuis que je joue au rugby à 13. Le rugby et le CrossFit©* ont, je trouve, un peu la même difficulté au niveau de l’intensité. Sur un terrain de rugby, quand tu es fatigué ou que tu n'es pas bien, tu ne peux pas abandonner ton équipe, tu es obligé d’aller puiser des forces pour continuer et soutenir tes collègues. Quand tu es vraiment fatigué, tu n’entends rien dans ta tête. Si tu as encore la force de te dire que tu en as marre c’est qu’il te reste de l’énergie, que tu es encore lucide. Il faut bien sûr se connaitre, connaitre son corps et ses limites pour savoir quand dire stop.
Selon toi, quelles sont les caractéristiques d’un bon pratiquant de CrossFit©* ?
 
Alors, un bon pratiquant de CrossFit©* je pense que c’est dans un premier temps quelqu’un qui s’entraine assidûment et qui arrive à jauger entre s’entrainer assez pour progresser et ne pas faire trop de séances pour ne pas fatiguer son corps. Les gens pensent qu’on devient très très fort en s’entrainant énormément or on devient très très fort en s’entrainant intelligemment. Les gens en général pensent qu’un sportif professionnel s’entraîne 35 heures / semaine or il n’y a pas que ça. Il y a aussi de l’analyse vidéo, du yoga, de la récupération… Dans la vie d’un rugbyman, il doit y avoir qu’une ou deux séances à haute intensité dans la semaine.
 
Pour le CrossFit©* c’est pareil, il ne faut pas que de la haute intensité, il y a de la musculation, de l’haltérophilie, et plein d’autres choses. Il faut que le corps arrive à récupérer de la haute intensité.
Comment as-tu organisé les Opens à Ostal et est-ce que tout s’est bien passé ?
 
Nous faisons les WODs qui tombent mais la plupart de nos adhérents ne s’inscrivent pas sur le site des CrossFit©* Games. S’inscrire sur le site des CrossFit©* Games sert juste à se comparer au reste de la planète, les adhérents n’ont pas besoin de ça.
En revanche, ce qui est bien avec les Opens c’est que dans notre box c’est le seul moment de l’année où les adhérents sont jugés sur des standards rep/no rep car le reste de l’année nous avons choisi de fonctionner différemment.
On préfère expliquer aux gens comment faire les mouvements, les laisser essayer et avancer à leur rythme plutôt que de les bloquer dans le WOD si jamais ils n’y arrivent pas. Dans notre salle on adapte les mouvements pour ceux qui physiquement ne peuvent pas tout faire. Les WODs des Opens sont là aussi pour se tester, voir ce qu’il faut travailler.
Il y a quelques semaines tu as été invité à participer au DROMFit G10 (journée réunissant des Owners de Boxs de la région dans les locaux de DROMFit), qu’as-tu pensé de cette journée ?
 
J’ai trouvé l’initiative plutôt sympa, je pense que c’est bien de réunir des gens. Il y en a plein que je ne connaissais pas, comme les Owners de CrossFit©* Old Gym ou encore ceux de CrossFit©* 2 Frères. C’est des gars qui ont l’air plutôt sympas donc c’est cool. L’idée d’échanger et de débattre sur différents sujets liés au CrossFit©* était bien, mais il y a eu plein de non-dits et ça m’a un peu gêné. Je trouve ça dommage que sur des moments comme ça nous ne prenions pas le temps de parler de tout. En tout cas j’ai passé un très bon moment, l’événement était bien.
 
Durant cette journée, des débats ont été organisés, tu nous as parlé des mouvements que tu détestes et des mouvements que tu adores. Pour ceux qui n’étaient pas présents, peux-tu nous en dire quelques mots ?
 
Il y a des mouvements que je ne déteste pas, mais que je ne fais pas trop pratiquer à mes adhérents. Ce que je ne comprend pas dans ces mouvements c’est pourquoi CrossFit©* fait faire ces mouvements durs à des personnes qui ne sont pas élites. Il y a des mouvements qui ne sont pas utiles dans le quotidien des personnes qui pratiquent ce sport en loisir, je pense qu’il faudrait qu’ils soient réservé à l’élite. Les mouvements auxquelles je pense c’est les Pistols et les Hand Stand Push Up kipping.
 
Je trouve que les Pistols en position haute sont traumatisants pour les genoux car le genoux peut se désaxer. Dans la programmation d’Ostal, j’intègre néanmoins des Pistols en position basse.
Par contre, sur les HSPU kipping on peut se faire mal même sur une seule répétition. Il n’existe aucun sport dans le monde qui ait repris ce mouvement de HSPU kipping, Pourquoi ? Si ce mouvement était si bien et pas dangereux pour le corps, selon moi, les pratiquants de CrossFit©* ne seraient pas les seuls à le faire. Il n’y a aucun sportif qui tape sa tête au sol et qui dit que c’est une bonne idée sauf nous dans le CrossFit©*. Même moi en tant que sportif bien entrainé, j’ai réussi à me bloquer le cou sur ce mouvement, alors pour ceux qui ne savent pas bien le faire c’est encore plus dangereux. À Ostal on ne fait pas ce mouvement en Kipping mais ça nous arrive de le faire en strict sans rebond au sol.
 
Le mouvement que j’aime bien c’est les Burpees, pas dans le mouvement en lui-même mais dans l’image qu’il renvoie. Au rugby il faut que tu sois capable de te relever en quelques secondes après une chute plusieurs fois dans le match. Je trouve que dans la vraie vie c’est pareil il faut être capable une fois tombé de se relever tout de suite derrière. On est toujours capable de se relever d’un burpees, les boxs jumps au bout d’un moment ton corps n’a plus la capacité de sauter, la gym pareil par contre même doucement tu es toujours capable d’aller au sol et de te relever.
* CROSSFIT est une marque enregistrée de la société CrossFit, Inc. qui n'a aucun lien avec DROMFit.