Interview Lionel Bourrin - Alpes CrossFit®* Unity

En ce mois de septembre, nous recueillons l’expérience de Lionel BOURRIN, Owner, Head Coach et aussi athlète top 20 français de la box Alpes Crossfit®* Unity.
 
Créée en 2016 dans l’agglomération grenobloise, elle regroupe environ 470 adhérents dont 40 enfants.
 
Si l’on regarde le classement des derniers Opens, tu fais partie des 20 meilleurs athlètes français, comment arrive t-on à ce niveau ?
 
Je ne suis pas très à l’aise avec le terme niveau ... « Une saison » de Crossfit®* comprend des hauts et des bas, mais aussi des moments où il faut être plus prêt que d’autres quand on parle de compétition. Les opens font partie d’une étape, tout comme les autres grandes compétitions françaises, européennes voir mondiales où il faut déjà s’arracher pour se qualifier. Un athlète reconnu, à mon sens, est celui qui y est régulièrement présent, même si à la base pour tout Crossfitters les opens c’est le rendez-vous de l’année.
 
J’ai commencé le Crossfit®* il y a 5 ans en élite (-34 ans), j’ai pu faire pas mal de grosses compétitions dans cette catégorie. Entre temps, j’ai dû sacrifier mes entraînements pour la préparation, l’ouverture et le développement de ma box où j’ai jonglé avec le temps que j’avais pour pouvoir m’entraîner. Aujourd’hui, j’ai 36 ans, j’ai donc changé de catégorie, ma box s’est structurée, j’ai donc bien plus de temps pour m’entraîner avec des objectifs bien plus aiguisés.
 
Depuis maintenant des années, j’ai la chance de pouvoir compter sur un partenaire d’entraînement (Eddy Belhadj) qui m’a poussé à ne jamais relâcher. Désormais comme chaque année, l’objectif est de me qualifier pour la deuxième phase post open (Group Online Age Qualifer) et de claquer un gros classement mondial, on ne sait jamais ... (23eme monde en 35/39 cette année). Après tout cela reste du Crossfit®*, on est jamais à l’abri de tomber sur un wod où l’on se dit : « Merde ça va être chaud là ! ». J’aime chercher des challenges alors je me cale toujours quelques compétitions en Élite pour me frotter aux plus jeunes (Amsterdam en 2018 et Romanian en 2019 5ème place).
Y-a-t’il une programmation spéciale pour les adhérents qui souhaitent faire de la compétition ?
 
Je dirais pour commencer que mes wods du jour sont déjà bien épicés et complets, ils permettent d’assurer une programmation dans tous les domaines. Mais oui, ceux et celles qui en veulent plus, qui ont le temps et la capacité de s’entraîner tous les jours voir deux fois par jours suivent ma programmation compétitor.
 
Je ne pousse personne à tendre vers la compétition, les adhérents deviennent compétiteurs d’eux même en venant s’entraîner sur les créneaux prévus et donc ainsi créer un groupe « compétitor » où je mets chaque jour la programmation en ligne, où l’on parle des compétitions à venir, du niveau sur lequel s’y inscrire mais surtout des mouvements de la programmation du jour.
Comment sont organisés les wods spécifiques (haltérophilie, gymnastique & endurance) et les wods normaux ?
 
Les cours spécifiques ont pour but de se perfectionner, de travailler un ou plusieurs points faibles dans les trois domaines d’activités.
Néanmoins, un coureur de trail viendra plutôt travailler sur les créneaux endurance (proche de sa filière), un mordu d’haltéro viendra en haltéro et celui qui rêve de passer son premier muscle up viendra au spécifique gym.
Il y a donc des cours spécifiques tout au long de la semaine, midi comme soir, liés à la programmation de mes wods du jour pour que cela n’interfère en rien dans la gestion de l’espace, du matériel et la répétitivité des mouvements. Profitant d’une box assez grande j’ai donc deux rigs, beaucoup de barres et beaucoup d’ergos pour pouvoir tout enseigner sur deux zones de travail.
J’ai remarqué que tous tes coachs pratiquaient d’autres sports que le Crossfit®*, est-ce important pour toi ?
 
Dans le Crossfit®*, il est préconisé de ne pas faire que ça et de pratiquer d’autres sports à côté pour avoir une variété de pratiques aussi bien physiquement que mentalement. Tous mes coachs viennent d’une spécialité sportive différente mais leur point commun qui me tient à cœur, c’est le fait qu’avant d’être coach chez moi, ils étaient tous mes adhérents. Qu’ils soient passés par la case adhérents m’a permis de les observer humainement parlant, de découvrir leur personnalité, leur mentalité, leurs compétences.
 
Une fois passé coachs, ils ont été rapidement intégré en tant que tel, ce qui me permet de maintenir cet esprit de famille propre à Alpes Crossfit Unity, où chacun prend soin des autres.
Quelle est ton expérience en tant qu’athlète avec DROMFit ?
 
Avec DROMFit nous n’avons pas de relation officielle, nous n’avons pas de contrat de sponsoring. La relation que l’on a ensemble est spontanée, on peut presque dire que nous avons une relation d’amitié.
 
Vous êtes d’abord venu à ma rencontre lors des Affilates Battle 2018 pour me faire une dotation athlète. C’est à partir de là que nous avons commencer la relation avec ma box.
De manière générale, que ce soit lors des compétitions ou lors de mes coaching j’aime bien m’afficher avec des vêtements dans lesquels je suis bien, qui sont jolis et confortables. On me demande souvent d’où viennent mes habits et je veux pouvoir être fier de recommander une bonne marque.
 
Travailler avec DROMFit me permet lors de mes compétitions de toujours porter un t-shirt de la box. Ce n’est pas par obligation que je porte la marque DROMFit c’est parce que j’aime, j’aime ce que vous faites sur l’image de ma box et j’aime vos produits.
 
* CROSSFIT est une marque enregistrée de la société CrossFit, Inc. qui n'a aucun lien avec DROMFit.